Photo

ISMÈNE TOUSSAINT

COMMUNIQUÉ DES ÉDITIONS STANKÉ, MONTRÉAL : « LOUIS RIEL, JOURNAUX DE GUERRE ET DE PRISON », PAR ISMÈNE TOUSSAINT (2005)

  LOUIS RIEL : JOURNAUX DE GUERRE ET DE PRISON
(PRÉSENTATION, NOTES ET CHRONOLOGIE MÉTISSE 1604-2006 PAR ISMÈNE TOUSSAINT)

Une grande épopée de l’Ouest canadien revit dans ce livre dont le héros, Louis Riel, fut exécuté arbitrairement au nom d’un ultranationalisme qui a déshonoré à tout jamais ses pratiquants.

Le Journal de guerre en est un de combat, mais aussi un recueil de réflexions intimes sur la pensée de l’homme politique, sur les événements de sa vie, et surtout sur les Métis, son peuple dépossédé. Il se compose aussi de rêveries, de visions, de prémonitions. Les faits historiques y côtoient une dimension imaginaire confinant à la voyance puisqu’une partie de ses prophéties s’est déjà réalisée. En effet, le 8 mai 2005, une union entre les Métis canadiens français de l’Ouest et une partie appréciable de ceux de l’Est du Canada était conclue.

Comme les dernières lettres des condamnés à la peine capitale, le Journal de prison tente d’apprivoiser la mort. Riel y développe toutes ses oppositions intimes, son mysticisme romantique sur les entités supérieures et l’au-delà. On y ressent aussi la grande solitude des combattants qui doutent encore. Dans ces deux journaux, les notes de l’auteure sont comme des miroirs mettant en valeur avec maints détails les tenants et les aboutissants d’un des chapitres cardinaux de l’histoire du Canada et du Québec.

On y découvre également un aspect méconnu de Riel : celui d’homme de lettres. Enfin, des hommages et une chronologie inédite, de 1604 à nos jours, décrivent l’histoire de la famille Riel et la lutte des Métis pour leurs droits, qui débouche actuellement sur la résurgence d’un mouvement riellien, mené au Manitoba et au Québec.

Louis Riel avait prévu qu’une centaine d’années après sa mort, le peuple métis s’éveillerait et que les écrivains et les artistes en seraient les porte-parole.

Une autre prophétie qui se réalise ici.

Ce communiqué a été publié le 26 septembre 2011 par M. Jean Jolicœur dans La Nation Autochtone du Québec, http://www.autochtones.ca/

Auteure, chroniqueure (Prix André-Laurendeau), docteure ès lettres, Ismène Toussaint est née en Bretagne et a vécu au Manitoba. Enfant spirituelle de Louis Riel, elle lui a consacré deux ouvrages, de nombreux articles, émissions, conférences, et œuvre à l’union entre les Métis canadiens-français de l’Ouest et ceux de l’Est.


Éditions Stanké
Groupe Libre-Expression
La Tourelle
1055, boul. René-Lévesque Est,
Bureau 800
Montréal (Québec) H2L 4S5

Tél. : 514 849-5259
http://
www.groupelibrex.com

 

 

 

 


 

 © Éditions Stanké, Montréal


Haut de la page

Administration