Photo

ISMÈNE TOUSSAINT

11 NOVEMBRE 2016 : ALLOCUTION D'OUVERTURE DE LA CÉRÉMONIE DU JOUR DU SOUVENIR PRONONCÉE PAR JEAN JOLICŒUR, CHEF AUTOCHTONE, AU CIMETIÈRE CÔTE-DES-NEIGES, À MONTRÉAL


© Air Force Association of Canada

11 NOVEMBRE 2016 : ALLOCUTION D'OUVERTURE DE LA CÉRÉMONIE DU JOUR DU SOUVENIR PRONONCÉE PAR JEAN JOLICŒUR, CHEF AUTOCHTONE, AU CIMETIÈRE CÔTE-DES-NEIGES, À MONTRÉAL

Mesdames et Messieurs,  bonjour,

Mon nom est Jean Jolicœur. Je suis le président de la Commission des Présidentes et des Présidents de la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal (SSJBM).

Il me fait plaisir de vous souhaiter la bienvenue à cette 19édition commémorative québécoise en l’honneur de nos anciens combattants, qui seront honorés par l’Assemblée nationale du Québec.

Avant de demander au président de la Société Saint-Jean-Baptiste, monsieur Maxime Laporte de venir officialiser cette mémorable cérémonie je vous soumets une réflexion.

Nous sommes habitués à voir des combattants et des combattantes sur les champs de batailles et moi, aujourd’hui, j’aimerais vous suggérer que l’on ait aussi une pensée toute spéciale pour nos marins, dont les  réalisations et les sacrifices énormes consentis durant la Seconde Guerre mondiale ont été l'aboutissement d'efforts remarquables.

Quelques 12 000 hommes et femmes ont servi dans la marine marchande du Canada et plus de 25 000 traversées ont été effectuées par la marine  pendant cette guerre. Tout en sachant que leurs navires étaient la cible de l'ennemi, ces marins devaient jouer un rôle vital en livrant le matériel, le carburant, les marchandises et le personnel dont les combattants avaient désespérément besoin, pour continuer le combat.

Beaucoup de marins marchands ont péri dans la bataille de l'Atlantique. Leur taux de mortalité était de un sur sept - un pourcentage plus élevé que dans tout autre service de combat du Canada. Environ 1 500 Canadiens, dont huit femmes, ont perdu la vie. Ce matin ayons une pensée toute particulière pour ces marins qui ont donné leurs vies pour nous protéger et honorons leur extraordinaire bravoure.

Nous aurons la Sonnerie aux morts suivie d’une minute de silence et du Réveil. Le président de la Société Saint-Jean-Baptiste, monsieur Maxime Laporte, le plus jeune président depuis sa fondation en 1834, agira comme maître de cérémonie.

Sans plus tarder procédons à la cérémonie du Souvenir.

Merci


Le chef autochtone Jean Jolicœur, lors d'une cérémonie patriotique

 

 

 

 

© Jean Jolicœur


Haut de la page

Administration